Expression libre

Discours pour la 28ème journée du livre politique, remise du prix des députés

01 avril 2019

Rien ne me destinait à faire l’éloge un jour, en ce lieu, d’un objet pour lequel j’ai depuis ma plus tendre enfance une dépendance parfaitement assumée et un amour démesuré. Je remercie Luce Perrot de me faire ce magnifique présent.

C’est donc d’un livre qu’il s’agit et quel livre ! A l’heure de la faiblesse du vrai et où le peuple-roi se laisse parfois entraîner par l’analyse rapide et légère, Dominique Schnapper nous donne à voir “la citoyenneté à l’épreuve”, à travers les lignes du destin juif mais avec une résonnance très universelle et par là très utile.

Son livre dit la force et la fragilité du régime démocratique, régime qui est le plus à même de permettre à une minorité de jouir des bienfaits de la promesse républicaine mais régime parfois insuffisant face aux passions humaines, et parce que la force d’un héritage ethnique, intériorisé, peut fragiliser l’adhésion aux principes civiques. Les juifs, s’ils furent des citoyens exemplaires dans la difficile construction des nations démocratiques et le lent processus de l’Emancipation, connaissent du fait de la Shoah, cette “force de résistance au civisme propre à l’homme”. Dès lors, que la démocratie soit intrinsèquement faible ou susceptible d’être provisoirement et tragiquement dévoyée, l’analyse brillante de Dominique Schnapper nous appelle à la vigilance et je citerai ses mots :

” Seule la démocratie, si elle agit conformément à ses propres valeurs, est susceptible de contrôler les passions tristes, celles qui conduisent les individus à juger spontanément que l’Autre est un barbare et à se conduire en barbare à son égard “.

La vigilance est de mise, car comme le dit l’auteure aussi très justement :” Les explosions d’antisémitisme révèlent ou annoncent les crises de la démocratie “.

Vous connaissez comme moi la triste actualité…

Voilà pourquoi la lecture de ce livre est cruciale et que son auteure mérite amplement sa récompense.

Voici le lien pour retrouver ce discours : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7474808_5c9f28995feb2