Your browser does not support JavaScript!

Votre députée

Biographie

Née le 22 novembre 1979 à Laval, chef-lieu du département de la Mayenne (53), Géraldine Bannier est la fille d’agriculteurs originaires d’Astillé, commune située à quinze kilomètres de Laval. Après l’obtention de son baccalauréat (série L) en 1997, elle intègre les classes préparatoires littéraires Hypokhâgne et Khâgne du Lycée Chateaubriand de Rennes. À l’issue de cette formation de deux années, elle obtient une double licence en Lettres modernes et Lettres classiques, puis une maîtrise de Lettres classiques à l’Université Rennes II. Parallèlement à ses études supérieures, elle travaille durant quatre étés au service Emballage de l'abattoir Doux de Laval puis au service Mise en rayon du Leclerc de Saint-Berthevin. Ces expériences lui font prendre conscience des difficultés inhérentes aux emplois peu ou non qualifiés, la confortant dans sa volonté de poursuivre son cursus universitaire. Se destinant au professorat, elle prépare et obtient, parallèlement à sa maîtrise, le Capes de Lettres classiques.

Parcours professionnel

Géraldine Bannier a été professeure de l’enseignement secondaire de 2001 à 2017, tout d’abord dans le département des Ardennes puis, à compter de 2004, dans son département de naissance. Après avoir enseigné de nombreuses années le français, le latin et le grec dans plusieurs collèges, elle prépare et réussit l’Agrégation de Lettres classiques en 2015.

Engagement politique

À l’échelle locale

Passionnée par son métier de professeure, Géraldine Bannier aspire également à œuvrer pour le bien-être de l’ensemble de ses concitoyens. Aussi s’engage-t-elle très jeune en politique. En 2007, elle rejoint le MoDem pour, d’une part, dépasser les clivages politiques et, d’autre part, proposer une autre manière de faire de la politique. En 2011, elle se présente aux élections cantonales en tant que suppléante de Jean-Noël Martin, au sein du canton de Saint-Berthevin. Ensemble, ils recueillent 7,48 % des suffrages.

Aux élections municipales de mars 2014, elle est élue maire de Courbeveille, commune de quelque 650 habitants où elle-même réside depuis qu’elle est revenue en Mayenne, après une année d’enseignement dans les Ardennes. Elle restera maire de Courbeveille jusqu’au 1er septembre 2017, date à laquelle elle démissionne de sa fonction municipale suite à son investiture à l’Assemblée nationale, en vertu de la loi sur le cumul des mandats. Attachée à la terre qui l’a vue naître et grandir, Géraldine Bannier reste, aujourd’hui encore, très impliquée dans la vie des Courbeveillais(es) en tant que membre du conseil municipal de sa commune et conseillère communautaire, réélue en juin 2020.

Nos 4 priorités locales

Engagée auprès de vous, à votre écoute, je continuerai d’œuvrer pleinement à l’attractivité du département, l’amélioration de votre quotidien, et pour l’avenir de nos jeunes :

  • Accès aux soins amélioré (rénovation et attractivité des EHPAD et hôpitaux, 4ème année
    d’internat en territoire sous-doté en médecins).
  • Renouvellement des générations en agriculture (accès au foncier, innovation face au changement climatique, rémunération).
  • Attention continue aux entreprises au vu du contexte et du remboursement des Prêts Garantis par l’État.
  • Jeunesse accompagnée : plein soutien au monde éducatif, lutte prioritaire contre les inégalités de parcours.

À l'échelle nationale

© Assemblée nationale La députée Géraldine Bannier dans l'hémicycle

Commission des affaires culturelles et de l'éducation

Désireuse de faire entendre la voix de la Mayenne à l’échelle nationale, c’est tout naturellement que Géraldine Bannier présente sa candidature comme députée de la deuxième circonscription de la Mayenne aux élections législatives de 2017. Membre du Mouvement Démocrate et apparentés, son investiture fait suite à l'accord entre le Mouvement démocrate et La République en marche. Géraldine Bannier arrive largement en tête au premier tour du 11 juin 2017, comptabilisant 38,12 % des suffrages exprimés, contre 29,69 % pour le député sortant Guillaume Chevrollier. Au soir du second tour, elle est élue députée avec 54,78 % des votes. C’est là une victoire historique puisqu’elle devient ainsi, en ce jour du 18 juin 2017, la première femme élue députée du département de la Mayenne.

Elle est réélue le 19 juin 2022 pour un second mandat avec 58,62% des voix sous la bannière Ensemble!, accord entre Renaissance, le MoDem et Horizons, en tant que candidate du Mouvement Démocrate et apparentés.

Depuis son entrée en fonction au Palais Bourbon, elle est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation, dont elle a été élue Vice-Présidente en 2022, ainsi que du groupe de travail sur les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris de 2024. Dans le cadre de ses fonctions au sein de ce groupe, elle s’investit notamment dans les problématiques liées au handi